dimanche 18 juin 2017

un document précieux

Je ne parlerai plus ici de: plaie, hospitalisation, greffe, pansements, douleur, immobilité forcée, et tout le reste qui fait mon quotidien depuis 5 ans
C'est en train de devenir du passé, du passé bien passé (tassé?)

Hier soir en m'endormant je pensais à ma drôle de vie depuis toutes ces années
Avant (vous le savez peut-être pas) j'écrivais et j'étais publiée
J'aidais d'autres à écrire aussi (ateliers d'écriture, relecture de manuscrits) et j'aimais ça! Beaucoup!

La pompe à mots hélas s'est tarie, j'avais d'autres chats à fouetter, plus le courage d' écrire, ni même de lire, incroyable!

Hier donc en m'endormant j'ai décidé que cela suffisait, qu'il était plus que temps de me rebrancher à mon imagination, de la tenir fermement contre moi, de la caresser, de la dorloter, de prêter l'oreille aux mots qui ne manqueraient pas de surgir de mon coeur profond (oui! après ces épisodes difficiles -ô combien!, je ne pourrais plus qu'écrire avec mon coeur le plus profond, ce qui n'empêcherait pas l'humour)

Il me faut relancer la machine: tant de mois, d'années sans écrire aucune fiction, a asséché la source
D'où ma décision: écrire tous les jours, laisser venir les mots qui me viendront suite à une photo, une phrase déclenchant le flux bien caché en moi, caché, mais présent en moi, j'ose l'espérer!

Bien des fois j'ai dit aux participants de mes ateliers, qu'il fallait ça: écrire tous les jours, sous peine de voir se tarir la source; je peux assurer que c'est vrai! C'est mon expérience!

J'ai donc ouvert un précieux docu qui recueillera mes mots au fil des jours.

Un docu qui contiendra mes gammes, mes indispensables gammes pour renaître à l'écriture, pour renaître à ma créativité

Car même la fleur la plus fragile peut surgir entre les pierres





41 commentaires:

  1. Très bonne décision, ma belle ! Et bien du bonheur en écriture !
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  2. excellente décision! je lâche un instant clavier et souris pour applaudir des deux mains :-)
    bises

    RépondreSupprimer
  3. Formidable !
    Je suis tellement contente que tu reviennes à l'écriture, Coum. Petit coquelicot tremblant, fragile et pourtant solide. J'ai toujours cru que tu y reviendrais.De tout coeur avec toi dans ta redécouverte du fond de toi.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  4. Walrus, Adrienne, Célestine... vous êtes mes fidèles et l'êtes restés en ces temps de déroute. Merci d'être là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ? on n'a pas droit à un petit commentaire personnalisé quand on est fidèle depuis des années ? Je proteste !... ;-)

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. hoho mademoiselle Célestine!
      hiiiiiiiiiii tu protestes?
      je le ferai plus, c'est promis

      Supprimer
    3. Un partout, balle au centre.
      Bisous¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. "Car même la fleur la plus fragile peut surgir entre les pierres" Cette petite phrase contient beaucoup : le pouvoir, la force, l'espoir. Elle est si belle cette petite fleur rouge qui lève la tête au travers les roches et je ne doute pas que la fleur de ton cœur ressorte au travers de ce temps difficile que tu as traversé. Maty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si je n'y croyais pas... je serais une femme foutue
      C'est l'espoir qui me fait vivre
      Merci Maty

      Supprimer
  6. Justement, j'ai pas mal pensé à toi parce que je suis allée trois jours à Hurtebise... Mais il me semble que ces derniers temps, tu écris plus souvent... Ce n'est pas trop trop grave si tu parles de ce qui te préoccupe pour le moment (on te suit), du moment que tu écris. Mais je conçois que ce ne soit pas très gai... Donc, en avant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonsoir Pivoine
      oui, j'avais décidé de tenir un genre de journal pour acter mes progrès "de santé"
      maintenant que tout va bcp mieux, je change de thème, c'est mieux comme ça!

      Supprimer
  7. Une re-naissance que j'accompagnerai "à ma façon" ; quant à la photo, si tu le permets, je la garde précieusement pour les jours de grand trouble. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cette photo, je l'ai reçue un jour d'une lectrice qui a disparu de la blogosphère. Je l'aime énormément, elle me parle en effet!
      Merci de venir jusqu'ici, contente de te voir

      Supprimer
  8. Oui, Coumarine, j'aime quand tu es ainsi ! Oui, il faut écrire tous les jours pour retrouver le goût de l'écriture ! Nous serons là pour t'encourager. Je t'embrasse fort, ma douce.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, vous serez là! J'en ai bien besoin, crois-moi!
      Je t'embrasse aussi, Françoise

      Supprimer
  9. Je me réjouis de voir ainsi frémir ce ressort de vie que je crois inépuisable, pourvu qu'on sache l'écouter au moment où il vient nous parler, même plus noir de l'angoisse, de la douleur, du désespoir; ce petit ressort de vie, je le connais bien, je le connais tellement bien, il m'est aussi arrivé de le perdre de vue, il ne m'a jamais quittée, lui, et je vois qu'il est bien là, aussi, chez toi. Bienvenue chez les vivants ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chère Baladine, ce ressort de vie ne m'a jamais quitté, même si ces dernières semaines il a fait place à la détresse...
      mais rapidement je me reconnectais à la VIE
      merci aussi pour ta fidélité

      Supprimer
  10. Oui tu as une facon d'écrire que j'aime beaucoup. Moi j'écris un peu n'importe comment mais puisque cela m'enrichit, m'en apprend sur moi meme, me fait découvrir à moi meme où j'en suis, je continue, surtout pour moi meme et aussi pour exprimer le plaisir que j'ai de vous lire. Je ne me lasse jamais. Alors oui tu as encore beaucoup à dire et peu importe comment tu le diras, ce sera toujours enrichissant pour moi. kéa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ton compliment chère kéa me fait grand plaisir!
      Ici et là je te vois commenter avec intelligence, j'en suis souvent émerveillée
      (je me pose la question de savoir comment va Horton chez toi?)

      Supprimer
    2. Je dirais "stable"... un suivi et des analyses sanguines régulières. J'essaie de diminuer la médication petit à petit mais ça fluctue... m'en passer complètement, j'en rêve.
      Merci de d'encourager à commenter. kéa

      Supprimer
  11. Je m'étais un temps éloignée de tes petites paroles et je découvre à quel point ces derniers mois t'ont éprouvée, Coumarine - et tu tiens bon, formidable.
    Ravie de te voir retourner à l'écriture et à l'imaginaire, je te souhaite tous les coquelicots de l'été sous les doigts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui j'en ai bavé!particulièrement ces deux derniers mois...
      mais je retrouve peu à peu mon énergie!
      ouf!

      Supprimer
  12. Semer des graines de coquelicot avec un stylo.....
    Un joli programme....
    Nous serons témoins des éclosions... enfin je l'espère....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un jour...
      mais je rêve peut-être
      je rêve d'éclosions nouvelles

      Supprimer
  13. Je suis heureuse pour toi, l'écriture est la meilleure des thérapies.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. toi et Le Gout, qui écrivez quasi tous les jours, vous en savez quelque chose

      Supprimer
  14. Réponses
    1. yes! très intéressant, je te répondrai
      ;-)

      Supprimer
  15. Bravo, Coum la battante. Bises douces

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu es aussi une battante hein?(pardon de si peu aller sur les blogs amis... encore difficile en ce moment, mais ça reviendra!

      Supprimer
  16. Bon, je l'attends encore ce billet "différent"... et on est déjà le 20 juin (soit deux jours après ton dernier poste et pas encore de nouvel article) : bêtise !
    Allez, tu es sur la bonne voie ;-)
    Ta fille et demi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben, le "différent" .... j'y arrive pas trop encore...
      j'ai essayé pourtant, je te promets...
      bon allez, ça viendra, mais en son temps!

      Supprimer
  17. Déjà dans ce billet-ci, les mots sont là tout content, frémissants, pétillants...

    Ils t'attendent.

    Et j'attends aussi de te lire.

    Belle écriture Coumarine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci chère Suzame
      tu as été une de mes plus fidèles lectrices, remontant dans le temps, depuis le début...

      Supprimer
  18. Réponses
    1. oui Daniel et je l'espère, ce sera une renaissance

      Supprimer
  19. quelle belle Photo !
    "Même la fleur la plus fragile peut surgir entre les pierres"
    Que ça me fait plaisir de te lire aujourd'hui et que cela me donne du courage ! Merci Coumarine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ravie que cela te donne du courage, gazou. On en a besoin hein!

      Supprimer
  20. J'spère que cette reprise de la plume te donnera des ailes.
    Bises

    RépondreSupprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails